Tags

Posts liés

Partager

My Biblio, les lectures conseillées ce printemps 2014 par Yves Manet.

« Art as an investment » de Mélanie Gerlis, Lund Humphries, 192 pages, date de publication : janvier 2014.

Le marché de l’art fait de plus en plus d’adeptes et voit se multiplier depuis quelques années art advisors, gestionnaires de patrimoine spécialisés mais aussi guides détaillés pour guider les amateurs d’art et collectionneurs en herbe qui souhaitent diversifier leurs placements.

Mais l’art est il un bon investissement ? A cette question, Mélanie Gerlis, spécialiste du Marché de l’Art pour « The Art Newspaper » et ancien conseil chez RLM Finsbury, Société de conseil pour les investisseurs recommande la prudence. Son ouvrage met en parallèle les placements dans l’or, les bijoux, le vin, l’immobilier, les actions, avec les risques et retours sur investissement escomptés. Le jargon du secteur y est décortiqué les segments les plus spéculatifs pointés et les mises en garde contre la perception subjective d’une œuvres multipliées. L’ouvrage souligne aussi la diversité des facettes de ce marché de l’art, qui ne cesse de creuser l’écart entre les « blue chips », ces trophées que les riches collectionneurs s’arrachent et le milieu de gamme. De nombreux paramètres interfèrent dans la cote d’un artiste : expositions de l’artiste, puissance de sa galerie, profil de ses collectionneurs…. L’investissement dans l’art doit d’abord reposer sur une passion pour éviter une déception. Un ouvrage recommandé par Les Echos.

« L’esthétisation du monde » par Gilles Lipovetsky et Jean Serroy. Gallimard, 496 pages, date de publication : 28 mars 2013.

Le capitalisme est une machine de déchéance esthétique et d’enlaidissement du monde. « Si le règne de l’argent et de la cupidité a des effets indéniablement calamiteux sur le plan moral, social et économique, s’interrogent Gilles Lipovetsky et Jean Serroy, en va-t-il de même sur le plan proprement esthétique ? ».

Le boom de l’art contemporain participe de l’esthétisation plus large de l’existence. Difficile d’échapper à l’art actuel tant il s’est infiltré dans tous les recoins de notre vie, des ronds-points aux aéroports jusqu’aux lieux de villégiature les plus huppés comme Gstaad, en Suisse, ou Saint-Tropez (Var). On est à l’ère du tout-contemporain : sacs Vuitton revus et corrigés par le Japonais Takashi Murakami, foulards Hermès à la sauce Daniel Buren.

« Ce qui caractérise l’art contemporain, ce n’est plus la transgression, mais sa mise en conformité avec les réalités du marché mondialisé ». Créant un paysage économique mondial chaotique tout en stylisant l’univers du quotidien, les auteurs démontrent comment le modèle économique fordien aurait laissé la place à un capitalisme de type « artiste ».

Artistes : Entretiens. D’Anne Martin-Fugier, Actes Sud, 320 pages, date de publication : 5 mars 2014.Du même auteur : Galeristes (2010) et Collectionneurs : Entretiens (2012).

Après Galeristes (2010) et Collectionneurs (2012), voici Artistes, qui clôt la trilogie d’Anne Martin-Fugier sur le monde de l’art contemporain en France au début du XXIe siècle et tente de répondre à cette question essentielle : Qu’est-ce qu’être un artiste français à l’époque de la mondialisation ? Pour cette étude, l’auteur a rencontré douze artistes français, vivant en France même si certains passent beaucoup de temps à l’étranger. Toutefois, si le marché mondial de l’art contemporain est euphorique, les artistes français sont trop faiblement reconnus au niveau international, et l’auteur a voulu nous faire partager leur état d’esprit face à la crise économique et au discours sur le déclin français. Comment perçoivent-ils la spectaculaire accélération de la dernière décennie et leur propre situation ?

Ainsi, ces trois ouvrages nous permettent d’affirmer que l’activité créatrice occupe une place de plus en plus importante dans la vie de chacun. Le besoin d’art s’est généralisé. Ce travail auprès des passionnés artistes, galeristes et collectionneurs souligne leur relation étroite et fertile et permet de dresser un panorama attentif du milieu artistique français contemporain et des rapports intimes, parfois complexes, qui existent entre ses différents acteurs. Passionnant…